Festival de Saint-Denis – Édition 2023

Ajoutez votre titre ici

bass

© Jonathan Rose

Élève de Margaret Hayward au Conservatoire Giuseppe Verdi de Milan, Gianluca Buratto suit les master-class de Sara Mingardo, Ernesto Palacio, Jaume Aragall et Dalton Baldwin.
En 2006, il remporte le premier prix du Concours de Chant Ferruccio Tagliavini, à la suite de quoi il est invité à chanter le Requiem de Verdi au Festspielhaus de Bregenz et le Requiem de Mozart à la Graf-Zeppelin-Haus à Friedrichshafen.
Il interprète la Missa pro defunctis de Cavalli  et la Missa Solemnis de Beethoven à Cagliari. Plus tard, il est Talbot dans Maria Stuarda au Mai musical Florentin et se produit sur la prestigieuse scène de La Fenice de Venise dans La Bohème (Colline) et Rigoletto (Sparafucile), dernier rôle qu’il reprend à Gênes sous la direction de Fabio Luisi.
Il participe à de nombreuses productions celles de Thais, Tosca, La bohème et I due Foscari à Valence, Pulcinella de Stravinsky, Le Mariage de Figaro à Barcelone, Le Couronnement de Poppée au Festival d’Innsbruck, Orfeo pour l’Opéra national de Lorraine, La bohème à Rome et à Amsterdam,  Il ritorno d’Ulisse in patria à Zurich.
On l’entend dans Macbeth au Teatro dell’Opera de Rome et au Festival de Salzbourg, où il est dirigé par Riccardo Muti.
Il a fait récemment ses débuts comme Giorgio dans I Puritani à l’Opéra de Florence et dans Orfeo de Monteverdi (Charon et Pluton).
Il interprète les Vêpres de la Vierge avec le Monteverdi Choir et John Eliot Gardiner au Proms de Londres.
Plus récemment encore, on l’entend  dans Die Zauberflöte à Liège; Rigoletto à  Bogota et à Macerata, La bohème à Palerme,  Le Duc d’Albe de Donizetti à Londres (avec Opera Rara).
Parmi ses  engagements: William Ratcliff à Wexford,  I due Foscari à Amsterdam.