Leonardo García Alarcón

Après avoir étudié le piano en Argentine, Leonardo García Alarcón s’installe en Europe en 1997 et intègre le Conservatoire de Genève dans la classe de la claveciniste Christiane Jaccottet. Membre de l’Ensemble Elyma, il devient l’assistant de Gabriel Garrido puis fonde Cappella Mediterranea en 2005. De 2010 à 2013, il est en résidence au Centre culturel de rencontre d’Ambronay où il est aujourd’hui artiste associé. En 2010, il est nommé directeur artistique et chef principal du Chœur de chambre de Namur. En 2015, il fonde le Millenium Orchestra. Il est professeur de la classe de Maestro al cembalo et de chant baroque au Conservatoire supérieur de musique de Genève. Sa discographie est unanimement saluée par la critique.

En tant que chef ou claveciniste, Il est invité dans les festivals et salles de concerts du monde entier : Opéras de Montpellier, Lyon, Nantes, Rennes et Lille, Théâtre Colón de Buenos Aires, Concertgebouw d’Amsterdam, Opéra de Montecarlo, Théâtre des Champs Elysées, Wigmore Hall de Londres, le Teatro Massimo de Palerme, Carnegie Hall à New York. Il dirige l’orchestre de la fondation Gulbenkian à Lisbonne, l’Orchestre de Chambre de Paris, le Freiburger Barockorchester…

Depuis sa création en 2011, Il Diluvio Universale de Falvetti fait le tour de l’Europe : en 2014 au Festival de Saint-Denis, en 2015 au Concertgebouw, puis en 2016 et 2017 des concerts au Konzerthaus de Vienne, à Versailles, et à Genève. Après le succès d’Elena de Cavalli au Festival d’Aix-en-Provence en 2013, il est aussi invité sur les scènes lyriques internationales, parmi lesquelles le Théâtre de la Zarzuela à Madrid en 2016 ; à l’Opéra National de Paris en 2016 où il dirige Eliogabalo de Cavalli ; et à l’Opéra d’Amsterdam en 2017.

En septembre 2016, Leonardo García Alarcón signe pour Alpha Classic I 7 Peccati Capitali. Un programme imaginaire autour d’airs de Monteverdi.

En 2017, Leonardo García Alarcón se consacre encore à deux opéras de Cavalli ; en janvier au Grand Théâtre de Genève avec Il Giasone et en juillet avec Erismena. Cet automne, Leonardo García Alarcón emmène ses ensembles en tournée en Amérique du Sud. Un tournée qui passe forcément par le Teatro Colón de Buenos Aires.

Leonardo García Alarcón fait partie des artistes que le Festival accompagne depuis plusieurs éditions. Après Il Diluvio de Falvetti en 2014, le Festival lui propose l’an dernier une première incursion dans le baroque français, à l’occasion de La Dernière Nuit, mise en scène par Jean Bellorini. En 2016, on le retrouve dans la Basilique avec le Chœur de Chambre de Namur et l’Orchestre Millenium avec le Requiem de Donizetti. L’été dernier, il propose avec Jean Bellorini une version de l’Orfeo de Monteverdi.