Hartmut Haenchen

Originaire de Dresde, Hartmut Haenchen a grandi en Allemagne de l’Est. Malgré les restrictions imposées par le régime, il a pu travailler avec les meilleurs ensembles de l’Ouest, notamment le Philharmonique de Berlin et le Royal Concertgebouw Orchestra.

En 1986, il s’installe en Hollande et devient Chef Principal des Orchestres Philharmonique et de Chambre des Pays-Bas, ainsi que Directeur musical de l’Opéra National des Pays-Bas. Hartmut Haenchen est particulièrement reconnu pour ses interprétations de Wagner, Richard Strauss et Mahler.

Le chef d’orchestre a eu l’occasion de diriger la première Tétralogie (Wagner) jamais donnée aux Pays-Bas (mise en scène de Pierre Audi). Ses années à l’Opéra National de Hollande ont été marquées par l’intégrité et la diversité de ses choix, de Berg à Gluck en passant par Haendel, Mozart, Moussorgski, Puccini, Reimann, Chostakovitch, Strauss, Tchaïkovski, Verdi, Wagner… Il a également dirigé Tannhäuser (Wagner) à l’Opéra Royal de Londres, Iphigénie en Tauride (Gluck) au Grand Théâtre de Genève, Daphné et Elektra de Strauss au Théâtre du Capitole de Toulouse, Lohengrin (Wagner) et Fidelio (Beethoven) au Teatro Real de Madrid, Le Vaisseau fantôme au Théâtre de la Scala de Milan, Parsifal à l’Opéra Royal du Danemark, Salomé à l’Opéra Royal de Londres, Lady Macbeth de Mtsensk (Chostakovitch, Grand prix de la Critique) et Wozzeck (Berg) à l’Opéra National de Paris, Parsifal à La Monnaie de Bruxelles (Prix de l’Europe Francophone et Grand Prix de la Critique).

Hartmut Haenchen dirige par ailleurs régulièrement des orchestres symphoniques de premier plan.

Cette saison, Hartmut Haenchen a dirigé Tristan und Isolde et Elektra à l’Opéra de Lyon. Il dirige fin mai la Symphonie n°8 de Bruckner à Copenhague, puis Così fan tutte (Mozart) au Grand Théâtre de Genève, avant de retrouver l’Orchestre National de France au Festival de Saint-Denis pour le Chant de la Terre de Mahler. Il est à nouveau invité cet été au Festival de Bayreuth pour y diriger Parsifal.

Il poursuit son projet War & Peace ainsi qu’une nouvelle série Bruckner, (Intégrale des symphonies dans une nouvelle édition critique).

Harmut Haenchen a reçu la Croix Fédérale du Mérite de la République Allemande en 2008. Il a également publié de nombreux ouvrages sur Wagner, Mahler ou encore l’interprétation au XVIIIe siècle.