Mécénat individuel

Après la fête musicale de l’édition anniversaire, le Festival 2019 prolonge la ligne tracée l’an passé. Invitations de formations orchestrales européennes (Orchestre de la Santa Cecilia, Orchestre Révolutionnaire et Romantique, Mahler Chamber Orchestra), collaboration artistique avec Radio France dont les formations musicales sont présentes depuis 1979, ouverture du répertoire avec Rufus Wainwright et Gregory Porter, tels sont donc les choix réaffirmés du Festival en 2019.

Artistes de renom et jeunes talents, spiritualité et ouverture au monde forment deux axes complémentaires. Des chefs et des solistes au sommet de leur art : Antonio Pappano avec Joyce DiDonato, Sir John Eliot Gardiner, Myung Whun Chung avec le Philhar, Renaud Capuçon avec l’Ondif , mais aussi des artistes dont la carrière est plus récente et passe pour la première fois par Saint-Denis : Mirga Grazinyté-Tyla avec le National, Benjamin Appl et Alexandre Bloch avec Lille, Seong Jin Cho, Raphaëlle Moreau, Eva Zaïcik et Sheku Kanneh Mason à la Légion d’Honneur.

Et dans la Basilique, la voix des prophètes vient cette année du Moyen-Orient, portée par un ensemble à suivre de près, la Tempête / Simon-Pierre Bestion que le Festival accompagne depuis 3 ans.

Pour Métis, c’est l’accordéon, instrument nomade et populaire par excellence, dionysien par tradition, qui inspire la tournée des cultures musicales sur Plaine Commune avec à la manoeuvre la finefleurde la nouvelle génération autour de Félicien Brut, Vincent Peirani, Louise Jallu et Ambre Vuillermoz. Ils embarquent avec eux rien moins que les quatuors Hermès et Voce, Lucienne Renaudin-Vary à la trompette et Fiona Monbet au violon. Une belle invitation au voyage !

Le Festival de Saint-Denis est avant tout, et depuis 50 ans, une histoire commune et de partage. Initié grâce à de nombreux bénévoles, toujours présents, le Festival organise des activités tout au long de l’année pour faire découvrir les musiques de patrimoine, du monde ou de création.

Tous les musiciens qui viennent au Festival le ressentent ; le Festival de Saint-Denis est d’abord une affaire de coeur.

 

Nathalie Rappaport
directrice du Festival de Saint-Denis