Cette deuxième édition sur les trois qui vont célébrer les 50 ans du Festival s’annonce comme une étape particulièrement importante avec la présence, à la tête de leurs orchestres, de trois grands chefs internationaux : Sir John Eliot Gardiner, Esa-Pekka Salonen et Valery Gergiev qui ont accompagné le Festival tout au long de son histoire.

Dès ses débuts, le Festival a été un festival de grandes œuvres symphoniques, de musique baroque, de récitals et de création.

Cette édition ne déroge pas à cette tradition avec les grandes oeuvres du répertoire défendues par les formations musicales de Radio France dirigées par leurs directeurs musicaux, Mikko Franck et Emmanuel Krivine.

La musique baroque est représentée par l’un des plus talentueux ensembles de musique ancienne, Il Pomo d’Oro, dirigé par Speranza Scappucci, les récitals à la Légion d’Honneur verront se succéder, entre autres, Marianne Crebassa, Fazil Say, Lea Desandre, Thomas Dunford et deux quatuors à cordes français très prometteurs le Quatuor Zaïde et le Quatuor Hermès.

Enfin, en ce centenaire de la naissance de Nelson Mandela, un portrait musical de l’Afrique du Sud est proposé à la basilique dans le cadre de Métis et un hommage au grand innovateur musical que fut David Bowie sera rendu lors d’un concert autour de son dernier album « testament » Blackstar.

Les 50 ans sont l’occasion de réaffirmer l’ambition du Festival d’être à la fois exigeant et accessible à tous.

 

Nathalie Rappaport
Directrice du Festival de Saint-Denis