Mécénat individuel

Sara Mingardo

Formée auprès de Franco Ghitti au Conservatoire de Venise, puis à l’Académie Chigiana de Sienne, Sara Mingardo est lauréate de nombreux prix internationaux.

Invitée régulière de prestigieuses maisons d’opéra, Sara Mingardo travaille avec plus grands chefs : Claudio Abbado, Rinaldo Alessandrini, Ivor Bolton, Riccardo Chailly, Myung Whun-Chung, Paul Daniel, Colin Davis, Sir John Eliot Gardiner, Emmanuelle Häim, Marc Minkowski, Riccardo Muti, Roger Norrington, Trevor Pinnock, Maurizio Pollini, Christophe Rousset, Jordi Savall, Peter Schreier et Jeffrey Tate, aux côtés d’orchestres internationaux : le Berliner Philharmoniker, le London Symphony Orchestra, le Boston Symphony Orchestra, l’Orchestre National de France, Les Musiciens du Louvre, le Monteverdi Choir, le Concerto Italiano, Les Talens Lyriques et l’Academia Montis Regalis.

A l’opéra, elle chante Gluck, Monteverdi, Haendel, Vivaldi, Rossini, Verdi, Cavalli, Mozart, Donizetti, Schumann et Berlioz. En concert, on l’entend dans un un répertoire allant de Bach à Pergolèse en passant par Beethoven, Brahms, Dvorák et Mahler.

La saison dernière, elle se produit dans L’Orfeo (Speranza) à La Scala ; Armida al Campo d’Egitto (Armida) et Messiah avec Rinaldo Alessandrini et Concerto Italiano à Paris et Vienne ; Tamerlan (Andronico) à Londres ; elle chante la Symphonie n°3 de Mahler à Rome et  Madrid ; Il Ritorno di Ulisse in Patria (Penelope) au the Festival International Musique Baroque de Beaune et à la Scala ou encore L’Italia del Destino au Teatro del Maggio Musicale de Florence.

Grande interprète du répertoire baroque, Sara Mingardo chante à de maintes reprises le Stabat Mater de Pergolèse qu’elle donne notamment en tournée aux côtés de Claudio Abbado et du Orchestra Mozart à Bologne, Modène, Milan et Jesi ; mais également avec Sir John Eliot Gardiner au Festival Anima Mundi à Pise, au Musikfesten de Brême ; ou encore avec Rinaldo Alessandrini a l’Accademia Nazionale Santa Cecilia à Rome, au Barbican à Londres, à la Salle Pleyel à Paris.

Récemment, elle chante sous la direction de Natalie Stutzmann le Messiah (Haendel) à Detroit et Washington ainsi que le Requiem de Mozart aux côtés du London Philharmonic Orchestra ; Il trionfo del Tempo et del Disinganno à la Scala et Aix-en-Provence sous la direction d’Emmanuelle Haïm ; Alto Rhapsody de Brahms sous la baguette de Daniele Gatti  tout comme Elias (Mendelssohn) ; la 8e Symphonie de Mahler à Lucerne…

Cette saison, on la retrouve aux côtés de Raphaël Pichon pour une tournée Requiem de Mozart, avec Jordi Savall à Leipzig pour l’Orfeo de Monteverdi ou encore au Wiener Konzerthaus pour la Petite Messe Solennelle de Rossini.