Orchestre national d’Île-de-France

L’Orchestre national d’Île-de-France, créé en 1974, est financé par le Conseil régional d’Île-de-France et le ministère de la Culture. Sa mission principale est de diffuser la musique symphonique sur l’ensemble du territoire régional et tout particulièrement auprès de nouveaux publics. Depuis avril 2009, il fi gure au top 10 du fameux mensuel Gramophone des orchestres les plus « engagés » au monde pour le développement des publics. Composé de 95 musiciens permanents, l’orchestre donne chaque saison une centaine de concerts, offrant ainsi aux franciliens une grande variété de programmes sur trois siècles de musique, du grand symphonique à la musique contemporaine, du baroque aux diverses musiques de notre temps. L’Orchestre est très engagé en faveur du jeune public, et multiplie les actions éducatives auprès des publics empêchés. En septembre 2012, Enrique Mazzola est nommé directeur musical. L’arrivée de ce nouveau chef dynamique et novateur apporte de nouvelles ambitions artistiques pour la formation.
Ces deux dernières saisons, l’Orchestre et Enrique Mazzola ont coproduit une série d’enregistrements avec le label NoMadMusic : Bel canto amore mio, un florilège d’ouvertures d’opéras (février 2016) et un album consacré à Manuel De Falla (mars 2017). En 2018 paraîtra un troisième enregistrement comprenant La Bien-Aimée de Darius Milhaud et Le Sacre du Printemps d’Igor Stravinsky.
En 2015, l’Orchestre national d’Île-de-France a participé à la création française du Concerto pour alto de Nico Muhly au Festival de Saint-Denis, en 2016 à celle de De Sarajevo de Goran Bregovic dans le cadre de Métis, puis en 2017 à celle de Wave Movements de Bryce Dessner sous la direction de André de Ridder.