Mécénat individuel

Nicolas Fink

Né en Suisse, Nicolas Fink étudie la direction de chœur, le chant et l’accompagnement à Lucerne ; en 2006, il est fait conducting fellow au Tanglewood Music Center.

Il est nommé en 2010 chef assistant permanent du Chœur de la Radio de Berlin, en 2012 directeur artistique du Chœur Edvard Grieg de Bergen (Norvège), et en 2014 directeur du Chœur du Festival de Schleswig-Holstein. En 2013, il prépare les chœurs des radios de Berlin, Leipzig et Cologne pour les Gurrelieder de Schoenberg, donnés à l’occasion des 50 ans de l’Orchestre philharmonique de Berlin sous la direction de Sir Simon Rattle.

Il s’intéresse à des projets mêlant plusieurs disciplines : il dirige le Chœur de la radio de Berlin et les percussions du U-Theater de Taïwan pour la création de Lover de Christian Jost ; il conçoit un spectacle musique et vidéo, lors de la création norvégienne du Vin herbé de Frank Martin sur des photographies de Magnus Skrede ; il dirige une version chorégraphiée des Vêpres de Rachmaninov.

En 2016-2017, Nicolas Fink est de nouveau invité à travailler avec le Chœur Casa da musica de Porto. Il fait ses débuts avec le chœur du Palau de la musica à Barcelone, dirige le Vocalconsort Berlin dans Figure humaine chorégraphié par Sasha Waltz, travaille avec le Chœur des radios Leipzig, Cologne et Berlin (notamment pour la production de Sasha Waltz, Human Requiem, d’après le Requiem allemand de Brahms, au 44e Festival des arts de Hong Kong), ainsi qu’avec le Chœur de Radio France.

Avec le Chœur de la radio de Berlin, il a notamment enregistré la Liturgie de saint Jean Chrysostome de Rachmaninov et les Quatre Motets pour un temps de Noël de Poulenc.

Nicolas Fink mène aussi des ateliers de formation chorale à Hong Kong et en Indonésie, assure des masterclasses et poursuit son travail auprès du Chœur suisse des jeunes.