Mécénat individuel

Angélique Kidjo

Angélique Kidjo, avec à son actif treize albums originaux et quatre Grammy Awards, est l’une des plus grandes artistes de la musique internationale. La BBC la classe parmi les cinquante personnalités les plus emblématiques du continent africain. Véritable interprète, Angélique Kidjo mélange les sons traditionnels africains avec les sonorités RnB, funk, jazz, et les influences d’Europe et d’Amérique Latine. Sa reprise de l’album des Talking Heads Remain in Light, enregistrée avec le producteur superstar Jeff Bhasker (Jay Z, Drake, Beyoncé, Taylor Swift…), s’est pour-suivie par une tournée mondiale en 2017. Son album Djin Djin est sacré Meilleur Album World en 2008 aux Grammy Awards et Oyo a été nommé pour le même prix en 2011. Elle remporte un deuxième Grammy Awards en 2015 pour Eve, et son extraordinaire album symphonique Sings enregistré avec l’Orchestre Philharmonique de Luxembourg est également sacré meilleur album de musique du monde aux Grammy Awards en 2016.

En 2020, elle remporte son quatrième Grammy Award pour son album Celia. Angélique Kidjo continue par la suite de se produire avec des orchestres symphoniques. Sa collaboration avec Philip Glass, IFÉ: Three Yorùbá Songs, donne lieu à un concert à guichets fermés aux Etats-Unis avec le San Francisco Symphony en juin 2015. Angélique Kidjo poursuit par ailleurs son engagement en faveur des enfants en tant qu’ambassadrice de bonne volonté de l’UNICEF et de l’OXFAM.

Elle crée également sa propre fondation, Batonga, pour l’éducation des jeunes filles en Afrique. Elle a récemment reçu le prestigieux Crystal Award 2015 décerné par le Forum Économique Mondial à Davos et le Prix d’Ambassadeur de la conscience 2016 d’Amnesty International. Elle chante Blewu devant 70 chefs d’état sous l’Arc de Triomphe le 11 novembre 2018 lors de la cérémonie de commémoration du centenaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale, en hommage aux soldats africains.

C’est la première apparition d’Angélique Kidjo au Festival de Saint-Denis.